Actualités

Lactalis : la Direction générale de la santé s’est trompée

Dans des documents diffusés jeudi, la Direction générale de la santé (DGS) affirmait que deux types de salmonelles ont été retrouvés dans des produits fabriqués par la tour n° 2 de l'usine Lactalis de Craon (Mayenne) lors d'autocontrôles réalisés par le groupe peu avant le début de l'affaire du lait contaminé. Un compte rendu que Lactalis avait démenti « fermement » dans la journée de vendredi, expliquant que des bactéries avaient été retrouvées dans l'environnement mais pas dans les produits fabriqués. En fin d'après-midi, la Direction générale de la santé a finalement reconnu s'être trompée, annonce France Bleu Mayenne.

Lire aussi Lactalis : vers une nouvelle affaire de lait contaminé ?

Les services de la DGS ont reconnu « une erreur d'interprétation des propos tenus en séance » et retranscrits sur le compte rendu. Auprès de la radio, Christian Hutin, président de la commission d'enquête parlementaire chargée de tirer les leçons du scandale du lait pour enfants Lactalis, pose la question de la pertinence des autocontrôles. « Les autocontrôles réalisés par une entreprise en payant une autre, ça ne peut pas durer. Quand on se contrôle soi-même, on n'est pas d'une objectivité absolue. »

Pas d'enseignements tirés

Le député s'insurge aussi du fait que le rapport d'enquête parlementaire publié le 18 juillet 2018 n'a pas fait bouger les choses. « Il y a, dans les recommandations de ce rapport, tout ce qu'il est possible de faire pour que tout ça ne se renouvelle pas. (...) Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement et l'exécutif n'ont pas suivi au moins une partie de nos recommandations. »

Lire aussi Entretien avec le très secret patron de Lactalis, Emmanuel Besnier

The Latest

To Top