Actualités

Menus santé : le chocolat, plaisir et santé… mais avec et modération !

En hiver, ne boudez pas le chocolat. Aliment plaisir par excellence, il présente aussi pas mal d’atouts santé qui vont vous aider à endurer les jours froids. En plus, cette semaine sur www.ma-cuisine-ma-sante.fr, nos chefs vous ont concocté des recettes pour accommoder en version sucrée et salée. 

Privilégiez le chocolat dans sa version noire. Elle constitue en effet une précieuse réserve :

D’antioxydants : ces molécules empêchent la formation de radicaux libres délétères pour les cellules et limitent leurs effets néfastes quand ces derniers sont présents. Les antioxydants réduisent le risque de diabète, de certains cancers et de maladies cardiovasculaires. Exemple ? Les flavonoïdes, ces polyphénols conférant au chocolat son pouvoir de protecteur cardiaque. Parmi elles, les épicatéchines jouent un rôle d’hypotenseur artériel. Et les flavonoïdes sont aussi connus pour booster la fonction cognitive :

De magnésium pour stimuler le circuit des neuromédiateurs, en particulier la sérotonine, hormone de la sérénité. Un apport essentiel pour lutter contre les épisodes de fatigue et d’irritabilité ;

De zinc : cet oligo-élément participe au renouvellement de nos cellules. Il stimule les phagocytes et les lymphocytes, cellules impliquées dans l’élimination des germes. 

En revanche, le chocolat au lait ou blanc  – s’il ravit nos papilles – est plus une source de saccharose et de lipides qu’autre chose. Sans les bannir totalement, veillez à ne pas en abuser et à alterner avec la version noire si votre palais arrive à apprécier sa légère amertume. D’ailleurs, si vous n’êtes pas habitué(e) au chocolat noir, commencez avec une version soft, le 70% voire du chocolat à pâtisserie. Puis montez en gamme si vous découvrez des saveurs jusqu’ici inconnues. Sans forcément atteindre la puissance des 99%, sachez que plus le pourcentage est élevé, plus la concentration en magnésium et en antioxydants augmente.

Point important, le chocolat noir contient aussi des matières grasses, mieux vaut ne pas avoir la main trop lourde pour ne pas prendre de poids. On estime que 10 g par jour (un carré) suffisent à assurer les bénéfices. Et la prise de poids n’existe globalement pas en-dessous des 30 g (3 carrés, 150 calories) au quotidien.

Concernant le cœur, selon une étude publiée dans le journal Heart, les femmes qui croqueraient l’équivalent de 30g par semaine diminueraient ainsi leur risque de fibrillation atriale* de 21%. Les hommes pourraient eux, en consommer au moins le double pour une diminution du risque de 23%. 

Le froid et l’humidité, ennemi du chocolat

Pour conserver l’arôme des fèves de cacao, mieux vaut laisser votre chocolat en milieu tempéré. Les températures basses du réfrigérateur altèrent le goût : le froid fige les molécules du beurre, provoquant ainsi la formation d’une fine pellicule blanche. Enfin, le chocolat absorbe les odeurs et les traces d’humidité. Le risque de moisissures survient alors.  Préférez le placard à goûter, en emballant soigneusement la gourmandise pour ne pas que l’air vienne oxyder le chocolat. Ainsi, votre tablette peut se conserver très longtemps, même si les petits gourmands que vous êtes ne tarderont pas trop à la déguster !

A noter : pour éviter les maux de ventre, sensation d’écœurement voire indigestion, pensez modération, un réflexe indissociable du vrai plaisir ! 

*trouble du rythme cardiaque le plus fréquent

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

  • Chocolat chaud (Laurence Benedetti)
  • Saumon fumé
  • Pain au lin, lichette de beurre

Déjeuner

Goûter

Diner

The Latest

To Top